Pasteure Rachel Miquel Dufour : la sexualité au féminin

0
2636

Qui est Rachel Miquel Dufour ?

Je suis Pasteure-Thérapeute-Sexologue. Mariée à Éric Dufour, mère de cinq fils, trois belles-filles. Je parcours le monde aux côtés de mon mari pour apporter de l’aide aux pasteurs et missionnaires, là où ils servent.

Mon ministère m’a amenée à m’asseoir en face de femmes de toute origine et horizon qui m’ont ouvert leur cœur, les unes après les autres. C’est un privilège.

Comment avez-vous commencé votre relation avec Jésus-Christ ?

Je suis née dans une famille chrétienne, long héritage de pasteurs et de missionnaires. Très jeune, je pensais pouvoir négocier mon « salut » grâce à mon héritage mais la peur de la mort me gardait réveillée en pleine nuit. À l’âge de six ans, le Seigneur m’a clairement dit que les enfants n’étaient pas sauvés au travers de leurs parents ou grand-parents et j’ai enfin pu faire la paix avec Dieu et accepter Jésus comme mon sauveur personnel.

À l’âge de 13 ans, j’ai été diagnostiquée avec un cancer des os qui avait déjà détruit mes côtes du côté gauche. J’ai été hospitalisée à l’hôpital Necker pour enfants malades à Paris (France), avec une intervention chirurgicale programmée le lendemain matin. Ma famille a prié, l’église a prié. Dans mon lit d’hôpital, cette nuit-là, je me retrouvais face aux mêmes peurs que celles de mon enfance, le médecin m’avait annoncé que je ne verrais pas la fin de l’année… mais mon cœur était changé, je me sentais prête à rencontrer mon sauveur. Plus de peur, juste une paix surnaturelle !

Le lendemain matin, la fièvre avait disparu, quelque chose était différent. Le médecin a redemandé une nouvelle radio : Les côtes étaient à nouveau là, le cancer avait disparu ! Dieu avait accompli un miracle pendant la nuit…

J’ai pris la décision de lui donner toute ma vie et d’utiliser les années que Dieu venait de me redonner, pour son service.

Aujourd’hui vous êtres auteure d’un livre « Va-Jay-Jay », pourquoi ce titre ?

 Hourra pour le Va-Jay-Jay est une célébration de la sexualité au féminin. Oui Va-Jay-Jay est un joli mot pour dire Vagin… Ce titre a pour but d’interpeller les lecteurs avec le sourire ou d’ouvrir le dialogue autour de la sexualité.

Qu’est-ce qui déclenche en vous le désir d’écrire ce livre ?

Le visage de toutes ces femmes assises en face de moi, qui s’éclaire quand je leur parle de leur sexualité d’une façon toute nouvelle, aussi mes filles qui ne sont pas nées (n’ayant que des fils), à qui j’aurai voulu transmettre les trésors liés à la sexualité, ont été ma motivation pour écrire ce livre.

Qu’est-ce qui d’après vous fait la gêne de la femme de parler de sa sexualité ?

Le sujet de la sexualité est soit surexposé, dégradé, soit « tabouisé ». La femme a trop souvent été abîmée dans sa sexualité, et elle a trop souvent été laissée seule face à ses interrogations. De plus, la sexualité des femmes est complexe et demande un apprentissage et une compréhension des mécanismes qui la composent. Toutes ces zones d’ombre, de douleur, de honte et de questions laissées sans réponse suscitent souvent une gêne chez les femmes et un obstacle à parler de leur sexualité.

Peut-on dire que votre livre est une ode à la féminité ?

Oui, mon livre est une ode à la féminité et la sexualité en général.

S’il faillait résumer le message de votre livre, quel serait-il ?

Nous sommes tous des êtres sexués dès notre naissance. La sexualité est d’abord spirituelle, puis émotionnelle et enfin physique. Cette énergie sexuelle qui habite en nous, que nous soyons célibataires ou mariés, doit être canalisée sans être écrasée ni débridée. Il est temps d’ouvrir le dialogue autour de la sexualité, du berceau au tombeau…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here