Qu’est-ce que vous conseillerez aux jeunes qui ont accepté le Seigneur et qui ont la pression du monde ? Comment vous les encourageriez à persévérer ?

Annabelle : Il faut avoir une relation personnelle avec le Seigneur et une vie de l’Esprit. Il faut pouvoir rechercher à vivre des choses avec le Seigneur, parce que quand on est jeune on a envie de faire des expériences, de découvrir des choses et c’est pas mauvais, ça va avec la jeunesse. Mais il faut savoir mettre son énergie et ses talents dans les bonnes choses et savoir se remplir des bonnes choses. On a soif de quelque chose quand on est jeune, et on peut avoir soif de Dieu pour vivre des choses surnaturelles avec Lui, être ivre de Lui plutôt que d’être ivre d’alcool, d’avoir de multiples relations, etc… On peut vraiment vivre des choses extraordinaires dans la présence de Dieu, des choses qui vont combler notre âme et faire taire toutes les mauvaises influences et toutes les tentations qu’on peut avoir. L’autre chose c’est d’appartenir à une église et un groupe de jeune qui est un moteur pour être actif et pour s’occuper aux choses du Seigneur. Il faut pouvoir avoir un groupe de jeune pour prier mais aussi faire des choses normales : aller au bowling, se promener, boire un café, etc… Sauf que ce sera fait dans un bon cadre où il n’y aura pas forcément de mauvaises influences.

Jeremy : Il doit avoir une différence pour celui qui sert Dieu et celui qui ne sert pas Dieu. Et si on ne trouve pas gens autour de soi qui vont nous motiver, on doit vraiment nous même être un moteur et pouvoir être une influence autour de nous. L’église locale est aussi importante, et l’intimité avec Dieu. Voir, lire et écouter des choses qui nous stimulent et nous amènent plus loin comme le réveil, le surnaturel, l’intimité avec Dieu, le Saint Esprit, passer quotidiennement du temps dans l’adoration c’est important, prier en langue… Ce sont des choses qui vont édifier la vie du jeune. C’est pourquoi Dieu veut nous remplir du Saint Esprit, c’est gratuit. Y a rien à faire pour si ce n’est de désirer et recevoir comme un cadeau. Et quand on est rempli du Saint Esprit et quand on parle en langue d’une manière régulière, la Bible dit qu’on s’édifie et qu’on devient de plus en plus fort. Donc les jeunes doivent passer du temps à prier en esprit pour que leur vie sur la terre ne soit pas simplement une vie naturelle, psychologique et intellectuelle, mais une vie spirituelle et la vie spirituelle c’est une vie de puissance. Ces jeunes peuvent faire la différence autour d’eux avec leurs amis, prier pour eux et commencer à voir le Seigneur faire des choses glorieuses à travers eux.

Que conseilleriez-vous aux jeunes qui ont donné leur vie au Seigneur et qui arrivent dans une ville et ne rencontrent pas des personnes chrétiennes comme eux ? Comment peuvent-ils persévérer ?

Jeremy : Je les encourage à prier pour être connectés à d’autres croyants. Même s’ils n’en connaissent pas je pense qu’il y en a. Ils devraient vraiment chercher Dieu pour être connecté surnaturellement à des gens et souvent Dieu va les connecter à des gens. Des fois on est là sur la route et Dieu nous amène à connecter avec des personnes. Il faut prier pour que Dieu nous connecte et en même temps se garder pure et faire attention à nos relations.

Annabelle : Et aussi ne pas avoir des relations au rabais. Il ne faut donc pas tomber dans ce piège-là qui est tellement commun : « j’ai pas d’amis, pas de croyant, j’ai pas d’église donc je commence à faire un petit peu n’importe quoi ». Ne pas aussi perdre contact avec sa communauté qu’on a laissé derrière nous. Il y a les réseaux sociaux, le téléphone. Pourquoi pas utiliser toutes ces choses-là pour se motiver, entretenir notre foi. Et vraiment, il y a forcément quelqu’un que Dieu envoie parce qu’Il nous aime et ne veut pas qu’on reste tout seul. Ne pas voir ça comme un temps de délaissement mais un temps de missionnaire envoyé pour pouvoir faire la différence.

Jeremy : Si Dieu m’emmène quelque part c’est pour influencer, c’est pour briller. Et il faut que je brille, il faut que j’ouvre la bouche et que je porte du fruit. Certainement si je ne trouve personne autour de moi au début, je vais en gagner pour Christ. Mais il faut avoir une vision. Au-delà des études, le jeune qui arrive quelque part doit avoir une vision pour gagner des âmes. Avec le Seigneur, il fera des expériences qu’il n’aura jamais faites ailleurs s’il recherche vraiment ça d’une manière quotidienne.

Puisque vous vous êtes mariés très jeunes, quels conseils prodigueriez-vous à des jeunes qui veulent se marier ?

Jeremy : On s’est marié à l’âge de 20 ans. On n’était pas particulièrement prêt. Je ne sais pas si on est vraiment prêt un jour mais on peut se préparer. Le critère 1 c’est d’être avec une personne qui est sauvée, qui marche avec Dieu. Ce qui est le mieux c’est quelqu’un qui a soif, qui désire vivre des choses avec Dieu, qui est passionné par Dieu. En tout cas ça a été mon seul critère en plus de trouver Annabelle magnifique (rire de sa femme) et tout ce qu’elle avait : (S’adressant à Annabelle) tes talents, ta personnalité, ton humour, ta gentillesse, ta douceur, ta tendresse (annabelle continue de rire).

Annabelle : Personnellement je ne conseille pas aux jeunes de se marier trop jeunes. C’est sûr on s’est marié jeune. C’est vraiment la grâce de Dieu qui nous a gardés. On a vu plusieurs couples qui se sont mariés en même temps que nous dans les mêmes conditions et avec le manque d’expérience à la fois avec cette espèce d’orgueil de jeunesse (on croit qu’on fera mieux que tout le monde, on n’a pas vraiment besoin de conseil), en fait pour certains ça n’a pas du tout marché, ça a été des moments très difficiles. C’est quand même un grand enjeu le mariage ; et d’être pressé croyant qu’on sait mieux et qu’on fera mieux que tout le monde n’est pas une bonne motivation pour se marier. Il faut accepter les conseils, de l’aide. Si on n’a pas une personne pour nous donner de conseil pastoral concernant le mariage, il y a plein de cours par correspondance sur comment se préparer pour le mariage, les fiançailles. On peut entrer dans le mariage sans rien savoir mais ça reste vraiment un risque à prendre. Alors que c’est dans le temps des fréquentations et fiançailles que le Saint Esprit peut guérir beaucoup de choses et aussi construire. Ça évite aux premières années de mariage d’être désastreuses voire que le mariage soit détruit. Donc je ne recommande pas de se marier trop jeune.

Jeremy : Après il y a un verset qui dit que si quelqu’un ne sait pas prendre soin de sa maison, sa famille, comment il prendra soin de la maison de Dieu. De la même façon, si je ne peux pas prendre soin de ma maison en tant que célibataire (mon appartement, mes charges…) et que ma vie c’est vraiment le désordre, en fait je ne suis pas prêt. Je dois d’abord régler ma vie à l’intérieur de moi et ça va se manifester ensuite à l’extérieur de moi. Et à un moment je peux être accueilli par quelqu’un et devenir une avec cette personne.

Si vous avez un message à passer, ce serait lequel ?

Jeremy : Soyez passionné pour le Seigneur. La chose la plus importante qui soit c’est d’aimer Dieu plus que tout, de le mettre en premier et Il ne déçoit jamais. Soyez celui ou celle dans votre entourage qui est le plus en feu pour le Seigneur pas par orgueil mais par amour pour Lui et certainement vous deviendrez une source. Ne soyez pas dans votre vie quelqu’un qui veut tout le temps prendre des autres mais soyez quelqu’un qui veut bénir. Ça permettra à Dieu de déverser sur vous la bénédiction au-delà de toute mesure.

Annabelle : Pour les célibataires, c’est vrai que le mariage est important mais il ne faut jamais sacrifier l’appel de Dieu sur sa vie pour le mariage. Ça n’en vaut pas la peine. La vie est trop courte pour ne pas faire ce que Dieu nous appelle à faire. Mieux vaut marcher seul et faire ce que Dieu nous appelle à faire que de marcher à deux dans la désobéissance. Ne sacrifier pas votre appel, la volonté de Dieu, vos dons, vos talents, parce que ça doit bénir tout une génération

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici